Pourquoi est-ce si difficile de perdre du poids.. ou de maintenir un poids « dit » santé?

Ma réponse à cette question est que notre énergie et notre attention ne sont pas orientées au bon endroit.

Un surplus de poids est un symptôme et non le problème en soi. Notre corps s’entoure de graisse pour des raisons qui vont au-delà de ce qu’on mange et de ce qu’on ne mange pas!

Je vous partage ici quelques-uns de mes constats suite à mes expériences personnelles et professionnelles, mes lectures, mes études quant à la gestion du poids. Je pourrais résumer en disant:

Le processus pour retrouver un poids naturel demande une approche globale. Nous savons déjà que l’activité physique et l’alimentation contribuent à atteindre et maintenir un poids « dit » santé (qui augmente notre espérance de vie car moins de risques de malaises et maladies reliés au surplus de poids). Sachant ça, pourquoi encore sommes-nous si nombreux à avoir un surplus de poids? Il y a un aspect oublié dans l’équation, le côté émotionnel. La perte de poids ce n’est pas que mathématique, c’est aussi psychologique!

Trop de fois, le désir de perdre du poids origine d’un sentiment de haine, de honte, de découragement (« j’aime pas mon corps »; » j’pas belle »; » j’ai honte de me montrer ainsi ») et il semble que de perdre ce poids est la solution à tous nos maux.

Ce que j’observe, c’est qu’on aborde le problème à l’envers. D’être mince ne va pas apporter le bonheur. D’être en paix, bienveillant envers soi, cohérent avec nos valeurs, à l’écoute de nos besoins, là est l’accès à un poids naturel.

Dit autrement, apprendre à s’aimer tel que l’on est aujourd’hui est le seul point de départ possible pour amorcer cette démarche. Le seul. Sans amour, sans accueil de qui l’on est, aucune transformation possible. Je sais que ça semble impossible. Impossible de s’aimer avec 10, 40, 100 livres en trop. On pense qu’on n’est pas aimable….. ET voilà pourquoi on ne s’occupe pas de notre santé!

Le but de ce mémo est d’amener une réflexion sur nos habitudes de vie et nos réflexes reliés à la nourriture. Manger est la réponse appropriée quand notre corps a faim. Il a besoin de calories et de nutriments pour fonctionner et la faim est le signal qu’il envoie pour dire qu’il manque de calories et/ou de nutriments.

Quand on mange et que le corps n’a pas faim, on comble un autre besoin. L’auteure et conférencière Lise Bourbeau mentionne 3 raisons autres pour lesquelles on mange: par habitude (il est midi, je dine!), par émotion (ennui, colère, peine, stress) et gourmandise (ça sent bon, ça l’air bon, j’en mange!!).

Je vous invite donc à vous poser une petite question simple avant de manger: EST-CE QUE J’AI FAIM?

Il faudra parfois réapprendre à écouter nos signaux et attendre avant de manger. Si la réponse est non et que vous mangez quand même, poussez l’enquête à savoir « pour quelles raisons alors je mange »? Pas dans le but de se donner tort, seulement de s’observer, d’apprendre à se connaître et s’aimer toujours un peu plus!

La gestion du poids est un outil merveilleux pour reprendre contact avec soi et avec les parties de soi qui ont besoin d’attention. Dites merci à votre corps pour tout ce qu’il est et fait pour vous et faites lui la promesse de l’écouter et d’en prendre soin!

Le poids naturel est un domaine qui me passionne, j’aurai d’autres articles sur le sujet. Rappelons-nous que chaque personne a son histoire, ses caractéristiques bien à elle et a besoin de faire ses expériences personnelles pour mieux comprendre sa relation à la nourriture. En étant à l’écoute et bon envers soi, on augmente nos chances de trouver nos réponses!

Avec amour

Any